prise-en-charge-de-la-denutrition-en-etablissement

Prise en charge de la dénutrition en établissement

proposition 10/14

CONSTAT :

Au sein des établissements de soin, la prise en charge multi-professionnelle de la dénutrition n’est pas organisée au niveau natio- nal. Huit Unités Transversales de Nutrition Clinique (UTNC) ont été financées transitoirement à titre expérimental. Leur utilité et leur efficacité ont été constatées par la DGOS. Toutefois, leur financement est indirect, basé sur une meilleure valorisation des séjours hospitaliers via la T2A. Malgré cette incitation financière (ou peut-être à cause d’un doute sur sa pérennité), très peu d’hô- pitaux (environ 5-7 %) se sont dotés d’une véritable UTNC.

PRÉCONISATION :

Faire que la prise en charge de la dénutrition dans les hôpitaux devienne un des indicateurs de qualité. Pour cela, favoriser la création d’UTNC en pérennisant leur financement sur des critères d’activité authentifiés par la tenue d’un registre (objectivant le pourcentage de patient hospitalisés pris en charge) adressé annuellement aux tutelles. Pour assurer correctement leur mission, les UTNC devraient être dotée d’un médecin nutritionniste et de 10 diététiciens pour 600 lits.

Les missions des diététiciens à l’hôpital doivent être recentrées sur le soin pendant l’hospitalisation, sur les conseils diététiques au moment de la sortie de l’hôpital, et sur la continuité des soins au retour à domicile.

Renforcer la présence des diététiciens dans les EHPADs, pour leur permettre d’assurer une organisation pluri professionnelle pour maintenir la qualité de l’alimentation et le soin nutritionnels des résidents.

Les petites structures pourraient mutualiser leur UTNC dans le cadre des GHT.